numéro 72 - automne-hiver 2010
Tous les numéros et livres publiés depuis 1991...
S'abonner, commander d'anciens numéros ou des livres


Ce numéro fait l’objet d’un tirage limité. Il est disponible au prix de 5,00 € dans nos points de vente habituels et sur abonnement.

Pour vous abonner ou commander d'anciens numéros, rendez-vous sur notre boutique virtuelle

voir aussi nos pages de présentation

 

Au sommaire

Culture
Variations sur la mise en boîte
Un catalogue mis en boîte
Un bel hommage à Jean-Pierre Ravaux
L’ovation à Léon Bourgeois
Léon Bourgeois mis au placard
L’avenir du monument Léon Bourgeois
Le dernier acte de Clyde Fitch
Sur les traces de l’abbaye de Saint-Pierre-aux-Monts
Les souterrains de Tirlet

Société
Un silence en guise d’aveu
PPRI : un plan presque parfait
Un scénario catastrophe ?
ZAC de la Gare
Réduire la fracture numérique en Champagne-Ardenne
Climat, air et énergie
A lire et à voir



 

 
L'éditorial
de Sabine Schepens

rédactrice en chef

Boîtes, placard et plans

Le Petit Catalaunien Illustré vient de rentrer dans sa vingtième année. Un rapide coup d’œil dans la collection complète de ses numéros permet de se rendre compte du chemin parcouru depuis le tout premier sur le plan graphique. Avec ce numéro, nous achevons l’étape qui doit nous permettre d’améliorer la présentation des pages intérieures. Elles pourront désormais prendre de la couleur.

Ce saut technologique s’est fait un peu trop attendre et a retardé notre parution. Mais, sitôt sorti de la boîte qui le transporta jusqu’à l’espace Catalaunien, notre nouveau matériel est entré en action. Il a parcouru avec malices les pages que nous consacrons à l’exposition du Musée « Variations sur la mise en boîte». Elles ne manqueront pas de vous étonner lorsque vous découvrirez l’omniprésence de cet objet dans notre vie quotidienne comme dans celle des générations et civilisations qui nous ont précédées.

L’entrée du musée étant gratuite en décembre, profitez-en pour visiter ses salles d’exposition permanentes. Vous y retrouverez une partie des œuvres présentées dans les « Mélanges en hommage à Jean-Pierre Ravaux » que la Société des Amis des Musées de Châlons-en-Champagne a eu la bonne idée de publier afin d’honorer la mémoire de ce Châlonnais d’exception. Par contre, et à notre grand regret, vous n’entendrez pas, dans la galerie Lallement, l’ovation de la Société des Nations qui retentissait toujours dans la tête de ceux découvrant le diplôme du prix Nobel de la Paix décerné à Léon Bourgeois en 1920. Pour son 90e anniversaire, le maire de Châlons a en effet jugé bon de le mettre au placard plutôt qu’honorer cet illustre Châlonnais.

Si les collections du musée ont une âme, celles qui dorment dans ses réserves connaissent sans doute l’histoire du site des trois abbayes Saint-Pierre-aux-Monts qui précédèrent l’ancienne caserne qui les abrite. Le Petit Catalaunien vous invite à les visiter et à découvrir où menaient leurs souterrains mis à jour – et aussitôt rebouchés, hélas ! – lors des travaux de voirie de la cité administrative Tirlet. Leur plan n’a cependant rien à voir avec celui de prévention des risques d’inondation. Il serait presque parfait si le Petit Catalaunien n’avait relevé des incohérences de taille qui lui retirent toute crédibilité ! Ni avec le plan climat énergie régional qui, bien qu’il ne craigne pas l’eau, va devoir être corrigé l’an prochain afin d’y intégrer la qualité de l’air.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année, ainsi qu’une agréable lecture de ce numéro du Petit Catalaunien Illustré et des ouvrages qu’il vous présente dans sa rubrique « Plaisir de lire et d’offrir ».

Retour au sommaire

 

Variations sur la mise en boîte

Jusqu’au 16 janvier 2011, le musée des Beaux-arts et d’Archéologie nous fait découvrir une étonnante exposition sur le thème de la boîte. Ces « Variations sur la mise en boîte » entrent dans le cadre du bicentenaire de la publication de la découverte du Châlonnais Nicolas Appert, l’inventeur des procédés de conservation des aliments. Elles nous font découvrir l’omniprésence de la boîte dans toutes les civilisations.

Un catalogue mis en boîte

Avant de quitter l’exposition, demandez son catalogue à l’accueil. Vous y retrouverez la plupart des objets exposés classées par fonctions pour nous rappeler que la boîte est tout à la fois un objet pratique et une œuvre d’art. Ce catalogue a été, comme il se doit, mis en boîte afin de vous permettre de le conserver longtemps. Année Appert oblige.10 €.
 

Un bel hommage à Jean-Pierre Ravaux

En publiant ses « Mélanges en hommage à Jean-Pierre Ravaux », la Société des Amis des Musées de Châlons-en-Champagne (SAMCC) rend un hommage particulièrement réussi à un des siens. Disparu en 2008, Jean-Pierre Ravaux a réalisé tout au long de sa vie une œuvre considérable que cet ouvrage nous permet de redécouvrir en réunissant des articles jusqu’alors éparpillés.

Décembre 1920

L’ovation à Léon Bourgeois
 

Il y a 90 ans, le prix Nobel de la Paix était décerné au Châlonnais Léon Bourgeois. Le 11 décembre 1920, il était longuement ovationné par l’assemblée générale de la Société des nations, l’ancêtre de l’ONU.

Décembre 2010

Léon Bourgeois mis au placard

A la veille de la célébration du 90e anniversaire de son prix Nobel, la ville de Châlons a mis au placard le diplôme décerné à Léon Bourgeois et l'ensemble de la collection qui était présentée au musée municipal....

L’avenir du monument Léon Bourgeois
 

« La statue de bronze de son monument,oeuvre du sculpteur Daillion, fut inaugurée le 28 mai 1933 par le Président Albert Lebrun. Elle avait été érigée après une souscription nationale et internationale à l’appel des plus hautes autorités de l’Etat, de la Société des Nations, des élus du département et de très nombreuses personnalités politiques, administratives et scientifiques. Elle fut abattue durant la seconde guerre mondiale par les Allemands pour être coulée au profit de l’armement du Reich.

« On y voyait Léon Bourgeois assis, la main droite tendue dans un geste familier et tenant dans la gauche les feuillets d’un discours. Au-dessous et flanquant les côtés de son socle de pierre de taille, deux femmes. L’une, à droite [photo ci-dessus], symbolisait la Société des Nations, l’autre, à gauche, la Solidarité offrant des fleurs à Léon Bourgeois avec pour inscription : « La Paix par la Solidarité des peuples ». Depuis le milieu des années 1970, ce socle gît, brisé et en vrac, au milieu des herbes folles d’une pelouse de l’Hôpital de Chaalons. Les bras cassés, la Solidarité embrasse humblement le sol et prie silencieusement pour qu’une municipalité, soucieuse d’honorer la mémoire du seul Chaalonnais plusieurs fois ministres, président du Sénat et prix Nobel de la Paix, relève et répare son socle, l’érige en un lieu digne de ce grand homme et contribue à la réalisation d’un nouveau bronze »

Extrait du roman de Bruno Malthet « Les trompettes de l’apocalypse », 2010, éditions du Petit Catalaunien Illustré, p 333-334.

 

Le dernier acte de Clyde Fitch

Le dernier acte du dramaturge Clyde Fitch se déroula à Châlons en 1909. Jean-Paul Barbier nous en conte les circonstances.

Sur les traces des trois abbayes de Saint-Pierre-aux-Monts
 

Du IVe au XIXe siècle, le site de la cité administrative Tirlet eut un usage religieux. Il vit s’élever trois abbayes qui laissèrent place en 1839 à un quartier de cavalerie. Le Petit Catalaunien Illustré a cherché les traces de ces abbayes.

 


vers 1580 (plan de Grignon)

vers 1635 (plan de Picart)

Les souterrains de Tirlet

Lorsque la Ville de Châlons ne détruit pas son patrimoine historique, elle l’enterre. Telle peut être la conclusion à tirer de la découverte des souterrains de l’ancienne abbaye de Saint-Pierre-aux-Monts lors de la réalisation des travaux de voirie de la Cité administrative Tirlet.

S’agit-il d’une cave ou d’un souterrain ? L’association penche rapidement pour la deuxième option, après avoir superposé les plans des fouilles réalisées en 1836 et ceux de la cité administrative. Il s’agirait, selon elle, de souterrains datant vraisemblablement de la première abbaye de Saint-Pierre-aux-Monts et, sans doute, du XIe ou XIIe siècle.

Un silence en guise d’aveu

Il est des silences qui en disent plus long qu’un aveu. La non réponse à la lettre que l’Association Nouvelle Catalaunie a adressée le 23 septembre dernier au maire de Châlons est de ceux-là.

PPRI
Un plan presque parfait

l’Association Nouvelle Catalaunie a déposé un rapport circonstancié auprès des commissaires-enquêteurs chargés de l’enquête publique des plans de prévention des risques d’inondation par débordement de la Marne entre La Chaussée-sur-Marne et Condé-sur-Marne. Le Petit Catalaunien Illustré a interviewé Bruno Malthet, le président de l’association, afin d’en savoir plus sur un plan presque parfait pour sauver Châlons d’une extraordinaire crue centennale.

Sous le pont de Sogny-aux-Moulins, la crue centennale battrait un record digne de figurer au Guinness avec 1,45 m de plus qu’en 1910. Mais, , après, elle redeviendrait fort raisonnable, puisqu’elle baisserait de 89 cm jusqu’au barrage de Châlons…

Mais le parc des expositions serait inondable avec une hauteur d’eau variant de 10 cm à 80 cm selon les endroits !

Faute de pouvoir s’étaler, la crue n’a qu’une solution pour franchir ce bouchon hydraulique : monter. Monter et inonder fortement les quartiers environnant.

Entre l’amont et l’aval du barrage, on relève une différence de niveau d’eau de 41 cm. On peut observer une telle rupture de charge en période d’étiage ou de faible crue. Mais, en cas de forte crue, c’est totalement aberrant !

Qui, selon vous, est responsable de ces incohérences ?

Hors-série à paraître

L’analyse du plan de prévention des risques d’inondation (PPRI) présentée par l’association Nouvelle Catalaunie lors de sa conférence-débat du 16 novembre 2010 et les conclusions qu’elle a déposées dans le cadre de l’enquête publique feront l’objet d’un numéro hors-série à paraître au 1er trimestre 2011.

Réduire la fracture numérique
en Champagne-Ardenne

Le Conseil Economique, Social et Environnemental Régional (CESER) vient de rendre un rapport et un avis sur un sujet dont il s’était autosaisi : « Le Très Haut Débit : réalités et perspectives en Champagne-Ardenne ». Il en ressort que, pour internet, le déploiement du très haut débit est un enjeu sociétal et économique indispensable pour satisfaire les besoins croissants des personnes et des entreprises afin de réduire la fracture numérique.

Climat, air et énergie

En octobre 2008, la région Champagne-Ardenne a adopté un plan « climat énergie » se donnant pour ambition, à l’horizon 2050, de diviser par 4 nos émissions de gaz à effet de serre1. Le volet air, qui en était absent, devra y entrer en 2011

.

 

 RETOUR AU DEBUT DE PAGE
© 2010 Association Nouvelle Catalaunie
Tous droits de reproduction et de représentation réservés