numéro 93 hiver 2015-2016
Tous les numéros et livres publiés depuis 1991...
S'abonner, commander d'anciens numéros ou des livres
 
 

Numéro 93
32 pages

disponible

 

Ce numéro  fait l’objet d’un tirage limité.
Il est
disponible au prix de 6,00 € dans nos
points de vente habituels et sur abonnement.

Au sommaire

 3 Éditorial : 2016 : première page d’un nouveau chapitre
4 La présentation officielle du dictionnaire :
5 - Hommage à Jean-Paul Barbier,
5 - remerciements à sa famille
5 - aux nombreux contributeurs,
6 - à l’association Nouvelle Catalaunie
6 - et aux institutions.
6 - Une histoire insolite de Châlons
6 - Commémorer le 7 janvier à Châlons
7 - Remerciements sans poil à gratter
8 - et, pour terminer, un brin de poésie
9 Sur le livre d’or du dictionnaire
11 Des ministres châlonnais omis ?
12 Châlonnais, tous célèbres !
13 Ecce homo : adjugé !
14 Un ogre à Chaalons

18 Grand jard : le danger court toujours
19 A propos du classement du jard
20 Sur l’usage ancien des bassins du jard
22 Sur l’usage des bassins
23 A propos du Skatepark
26 De la nécessité de conserver le grand jard parmi les sites classés
27 Une procédure masquée

30 Haute-Mère-Dieu : Le phénix va renaître de ses cendres…
30 Casino : Enfin !
31 : Toussaints : L’hiver de tous les dangers
32 A lire

Pour lire nos pages extraites du n° 93, suivre ce lien

Pour vous abonner ou commander d'anciens numéros, rendez-vous sur notre boutique virtuelle

 

 

 
L'éditorial
de Sabine Schepens

rédactrice en chef

 

2016 : première page d’un nouveau chapitre

Avec les attentats qui endeuillèrent la France en janvier et novembre, l’année 2015 fut une « annus horribilis » qu’on aimerait bien ne pas voir se renouveler. L’obscurantisme meurtrier de leurs auteurs ne doit cependant pas nous terroriser et nous empêcher d’écrire à notre façon, et non pas à la leur, la première page d’un nouveau chapitre dont nous ne connaissons que les premières lignes directrices. Elles sont aux antipodes du débat stérile sur la déchéance de nationalité, aussi symbolique, pour câliner l’opinion publique, qu’inefficace, pour lutter contre la folie terroriste. Elles portent aussi bien sur le renouveau de notre ville, redevenue une simple préfecture de département, que sur la poursuite des activités de notre association, qui fête cette année ses 25 ans, et du Petit Catalaunien Illustré... (pour lire l'intégralité de cet éditorial, suivre ce lien).

 

La présentation officielle du dictionnaire

La sortie du « Dictionnaire biographique de la Catalaunie et des Châlonnais célèbres, illustres ou mémorables » a donné lieu le 12 décembre à une présentation officielle dans la galerie de peinture du musée des Beaux-Arts et d’Archéologie.


Tirage

Initialement prévue fin octobre, la livraison des 800 dictionnaires commandés à l’imprimeur n’a eu lieu que le 13 novembre. Ce tirage limité devait répondre au succès qu’a connu la souscription et tirer l’expérience du passé.
Aussi l’association a-t-elle anticipé. L’ouvrage de Jean-Paul Barbier consacré aux Châlonnais célèbres avait en effet été très rapidement épuisé. Une réédition étant trop onéreuse, elle a constitué une réserve de 200 exemplaires. Elle devrait lui permettre de couvrir les besoins des prochaines années.


Sur le livre d’or du dictionnaire


La sortie du « Dictionnaire des Châlonnais » a suscité de nombreuses réactions par courrier, couriel et sur notre livre d’or.
 
Des ministres châlonnais omis ?

Parmi les réactions que nous avons reçues suite à la sortie du dictionnaire, plusieurs portent sur les ministres originaires de Châlons qui en auraient été omis.
Nous publions un des échanges auxquels elles ont donné lieu.
 
Châlonnais, tous célèbres !

Du 12 janvier au 12 mars 2016, la bibliothèque de Châlons présente une exposition consacrée aux « Châlonnais, tous célèbres ! ». Elle est le résultat d’un long travail de préparation commencé au printemps 2015.
 
Conférence :
Dictionnaire des Châlonnais : un Panthéon pour tous ?»

Châlons est la seule ville de Champagne-Ardenne à disposer d’un dictionnaire biographique de ses enfants célèbres, illustres, ou mémorables. Quels critères ont présidé au choix des 921 personnages dont la mémoire est ainsi honorée ? Pourquoi les humbles y côtoient-ils les puissants ? Leurs parcours de vie fort dissemblables seraient-ils complémentaires au point de justifier de les « panthéonniser » ? La réponse à ces questions, et à bien d’autres, sera apportée par l’auteur du dictionnaire à l’auditorium de la bibliothèque Pompidou le samedi 23 janvier 2016 à 14 h 30.
 

Ecce homo : adjugé !
Jusqu’au 31 janvier 2016, le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie présente une exposition temporaire consacrée aux acquisitions venues enrichir ses collections au cours des 10 dernières années.

Pourtant, la dernière acquisition qu’il a réalisée n’est pas présentée dans l’exposition « Adjugé ! » qui se termine le 31 janvier 2016. Et pour cause.

Cette acquisition a été réalisée début décembre 2015 auprès de la célèbre galerie londonienne Christie’s. Elle porte sur un superbe Ecce homo1 de Simon de Chaalons...

 

Un ogre à Chaalons

Dans le tome IV de ses « variétés historiques et littéraires », Edouard Fournier a publié en 1856 une « Histoire horrible d’un homme plus qu’enragé qui a esgorgé et mangé sept enfans ». L’histoire, sensée s’être produite en 1619 à Châlons-en-Champagne, relève d’une légende. Mais ce conte raconté aux enfants peut, dans un contexte d’inquiétudes, se retourner contre son narrateur, pour peu qu’il soit étranger, si on veut bien en croire cette nouvelle écrite par Sabine Schepens.
 

Grand jard : Le danger court toujours

En rejetant en l’état le projet d’aménagement du grand jard et en demandant à la ville un nouveau projet, la ministre de l’environnement n’a pas levé l’épée de Damoclès pesant sur ce site classé.
 
A propos du classement du jard

La communication municipale développée cet automne sur l’origine du classement du jard repose sur un argumentaire dénudé de tout fondement.
 
Sur l’usage ancien des bassins du jard

La communication municipale s’est appuyée également sur un prétendu usage ancien des bassins du Jard dévolus aux jeux pour transformer la moitié d’entre eux en terrains de sport permanents. Une pure invention.

Sur l’usage des bassins

Si l’usage des bassins du jard a évolué au cours du temps, il n’a jamais eu pour effet de les altérer, contrairement à ce que prévoit le projet d’aménagement.
 
A propos du Skatepark

Le projet de skatepark est emblématique des fausses bonnes idées à ne surtout pas réaliser dans un site classé qui, de surcroît, est situé en zone rouge sur le Plan de Prévention du Risque inondation

De la nécessité de conserver le grand jard parmi les sites classés

Autoriser la création d’un skatepark au jard nécessite au préalable de déclasser, en droit ou en fait, le site ou, a minima, le bassin devant l’accueillir, la minéralisation induite par cet équipement étant totalement contraire à l’esprit et à la lettre de l’arrêté de classement.
 
Une procédure masquée

Notre association s’est procurée le dossier du marché simplifié passé par la ville de Châlons, et notamment les cahiers des clauses techniques particulières (CCTP) des lots n° 1 (skatepark) et 2 (aménagement paysager). Ils contiennent des informations dont l’importance et la gravité nécessitent d’être portées à la connaissance de tous.
 
Comment poser délicatement le skatepark dans un bassin du grand jard ?

Répondre positivement à cette question revient à prendre des vessies pour des lanternes. En introduisant 2600 tonnes de granulats et de béton pour réaliser le skatepark, le projet dénature totalement ce site classé.
 
Enfin !

On n’y croyait plus. La façade délabrée de l’ancien cinéma Casino faisait pitié à voir. Seuls les pigeons nichant à l’intérieur de son pignon y trouvaient leur compte. Les travaux annoncés étaient sans cesse retardés. Mais, enfin, début décembre, le miracle s’est produit. Un échafaudage a été dressé devant la façade. Si tout se passe bien, elle devrait retrouver très prochainement son lustre d’antan. Ses anges joufflus souriront de nouveau aux passants levant les yeux pour admirer leurs frais minois. Tant mieux.Enfin !

On n’y croyait plus. La façade délabrée de l’ancien cinéma Casino faisait pitié à voir. Seuls les pigeons nichant à l’intérieur de son pignon y trouvaient leur compte. Les travaux annoncés étaient sans cesse retardés. Mais, enfin, début décembre, le miracle s’est produit. Un échafaudage a été dressé devant la façade. Si tout se passe bien, elle devrait retrouver très prochainement son lustre d’antan. Ses anges joufflus souriront de nouveau aux passants levant les yeux pour admirer leurs frais minois. Tant mieux.

Haute-Mère-Dieu : Le phénix va renaître de ses cendres

Comme nous l’évoquions dans notre dernier numéro, le chantier de la Haute-Mère-Dieu est engagé depuis cet automne. Pour les badauds, à part les barriérages installés rue Lochet et place de la République, le chantier peut sembler endormi. Il n’en est rien. A l’intérieur des bâtiments, une vaste opération de désamiantage se termine. C’est un préalable indispensable à lever avant que puissent commencer les travaux de démolition. Il s’agit de la phase la plus délicate de l’opération...

Toussaints : L’hiver de tous les dangers

Régulièrement, l’association Nouvelle Catalaunie alerte le propriétaire de l’abbaye de Toussaints sur les nombreuses intrusions dont elle fait l’objet. Début décembre, elle était devenue une véritable passoire faisant l’objet d’une occupation permanente par des individus fort peu soucieux de la protection du patrimoine. Les différentes palissades la clôturant étaient forcées et, depuis la place des Arts, on pouvait sans difficulté entrer dans l’aile sud de l’abbaye dont une des portes n’avait plus sa protection...
 
   

Voir notre page "Dictionnaire des Châlonnais" en suivant ce lien

     
       
       


 

© 2016 Association Nouvelle Catalaunie
Tous droits de reproduction et de représentation réservés