numéro 94 printemps 2016
Tous les numéros et livres publiés depuis 1991...
S'abonner, commander d'anciens numéros ou des livres
 
 

Numéro 94
32 pages

disponible

 

Ce numéro  fait l’objet d’un tirage limité.
Il est
disponible au prix de 6,00 € dans nos
points de vente habituels et sur abonnement.

Au sommaire

3 Edito : Bientôt 25 ans !...
4 Les trous et la boue de Châlons
6 Réactions du Conseil Municipal
7 Histoire de l’ancienne bibliothèque
municipale
10 La fréquentation de la bibliothèque en 1937
11 Naissance de la bibliothèque enfantine
13 La bibliothèque enfantine ouvre ses portes
14 Un Châlonnais vraiment exceptionnel !
17 Le panthéon châlonnais
18 Gaston Seurat, savant zoologiste
20 Un savant châlonnais en Océanie
21 Seurat et l’Algérie
22 Une exposition Monstre
23 Du mécénat au label :
l’appel des Amis des Musées

 

25 Des Amis des Musées vigilants26 Quel projet pour Garinet ?
27 Haute-Mère-Dieu : Des accords maintenus
27 Que sont devenues ses collections ?
27 Toussaints : Patience et longueur de temps…
28 Alerte rouge sur le patrimoine
29 Conseil de Développement
29 Quel périmètre pour le Conseil
de développement ?
31 Châlons - Reims : la fin d’une idylle
32 Région : Crénom de nom !
32 A lire 

 

Pour vous abonner ou commander d'anciens numéros, rendez-vous sur notre boutique virtuelle

 

 

 
L'éditorial
de Sabine Schepens

rédactrice en chef

 

Bientôt 25 ans !...

Quand on songe à ce que fut la vie quotidienne de nos aînés durant la Grande Guerre, l’image qui nous vient immédiatement à l’esprit est celle des bombardements et des destructions qu’ils causèrent. Il en est pourtant d’autres, heureusement moins dramatiques, mais qui venaient s’ajouter à tout le reste. Ainsi en va-t-il de cette boue gluante giclant sur les piétons au passage des convois militaires empruntant les voiries que leurs passages incessants ont défoncées.

Après la guerre, la vie reprit son cours et la bibliothèque municipale devint un lieu d’émancipation culturelle ouvert sur la jeunesse. Aussi n’est-ce pas sans nostalgie que ce numéro nous invite à nous replonger dans ses anciens locaux, à découvrir son histoire et la naissance de sa section enfantine. Depuis 2001, elle a migré dans des locaux plus spacieux où, pendant deux mois, nos compatriotes ont pu découvrir l’exposition consacrée aux Châlonnais célèbres. Un, au moins, manquait à l’appel : Gaston Seurat. Ce numéro nous fait découvrir ce savant zoologiste.

Côté musée, allez visiter l’exposition Monstre, qui présente actuellement l’œuvre gravée d’un artiste rémois, et entrez dans cet univers apocalyptique qui ne laisse personne indifférent. Au passage, regardez dans une des vitrines la « Scène de sorcellerie » : les Amis des Musées nous invitent à en devenir le mécène. Elle provient du musée Garinet dont ils demandent la réouverture et qui mériterait bien le label « Maisons des Illustres ».

Ce numéro n’oublie pas la protection du patrimoine. Si les suites du dossier du Jard y sont absentes, pour cause d’omerta administrative et municipale, celles de la Haute-Mère-Dieu et de l’abbaye de Toussaints sont dans nos colonnes. Il en va de même de nos inquiétudes sur le devenir de la zone de protection du patrimoine, qui risque fort de disparaître le 14 juillet prochain, et des anciens quartiers militaires, qui ne bénéficient d’aucune protection patrimoniale.

Ces sujets, comme d’autres, pourraient fort bien demain être étudiés par le conseil de Développement (durable) que la Communauté d’Agglomération vient de mettre en place. L’association Nouvelle Catalaunie a accepté de lui apporter son expérience acquise au cours de ses bientôt vingt cinq années d’existence. Un quart de siècle bien rempli, sur lequel nous aurons l’occasion de revenir, durant lequel la présentation du Petit Catalaunien Illustré a connu plusieurs évolutions, comme celle qui commence avec ce numéro.
 

 

Les trous et la boue de Châlons (2ème partie)

Nous poursuivons la publication des articles parus dans l’Union Républicaine en janvier et février 1916 concernant l’état désastreux des rues de Châlons envahies par les trous et la boue du fait des passages incessant de convois militaires.
 
Réactions du Conseil Municipal

Les articles publiés dans l’Union Républicaine ont été précédés et suivis par des interventions en Conseil municipal.
 
Histoire de l’ancienne bibliothèque municipale

En 2001, la bibliothèque municipale quittait l’hôtel Dubois de Crancé qu’elle occupait depuis 180 ans. Un crève-coeur rendu nécessaire par la vétusté et l’exiguïté des lieux. Au moment de prendre sa retraite, Germaine Jeulin(*), qui en fut la conservatrice de 1946 à 1968, dressa l’histoire et le portrait de cette vénérable institution.
 
La fréquentation de la bibliothèque en 1937

« Nous sommes heureux de signaler à l’attention de nos concitoyens l’activité de la bibliothèque municipale au cours de l’année 1937.
Peut-être seront-ils surpris d’apprendre que 31 527 personnes l’ont fréquentée, soit une augmentation de 7 361 sur 1936.
 
Naissance de la bibliothèque enfantine

La bibliothèque enfantine est née en 1938 sous l’impulsion d’Henri Vendel, conservateur de la bibliothèque municipale. Il fit appel au mécénat des particuliers et commerçants de Châlons et imagina un bal costumé d’enfants.
 
La bibliothèque enfantine ouvre ses portes

« CHALONS-SUR-MARNE - On a inauguré au début de juin 1938 une salle pour enfants ; elle est voisine de la salle de lecture, mais elle a son entrée particulière
Un Châlonnais vraiment exceptionnel !
« Châlonnais tous célèbres ! » proclamait l’exposition présentée à la bibliothèque du 12 janvier au 12 mars 2016. En préparant son intervention inaugurale, Bruno Malthet s’est demandé comment en convaincre ceux qui en douteraient encore.
 
Conférence : Le panthéon châlonnais

« Dictionnaire des Châlonnais : un Panthéon pour tous ? ». Tel était le thème de la conférence donnée par Bruno Malthet le 23 janvier à l’auditorium de la bibliothèque Pompidou. Nous nous contenterons d’un rapide résumé de cette conférence
Gaston Seurat, savant zoologiste

Gaston Seurat (1872 - 1949) fait partie de ces Châlonnais qui s’illustrèrent loin de leur terre natale. Ignoré du «Dictionnaire des Châlonnais», il serait peut-être définitivement tombé dans l’oubli si un passionné de généalogie, Serge Henry, n’était récemment tombé sur un article de L’Union Républicaine que nous publions par ailleurs.
 
Un savant châlonnais en Océanie

S’il est un savant que les élégantes se doivent d’aduler, c’est bien Gaston Seurat. Sans ce Châlonnais, en effet, les perles d’Océanie ne s’afficheraient plus depuis longtemps sur leurs parures. L’article qui suit, paru en 1905 dans l’Union Républicaine, nous le rappelle.
 
Une exposition Monstre
Jusqu’au 6 juin 2016, le musée des Beaux-arts et d’Archéologie de Châlons-en-Champagne propose une exposition Monstre, à plus d’un titre, articulée autour de l’oeuvre gravé de Frédéric Voisin.
 
Du mécénat au label : L’appel des Amis des Musées

La Société des Amis des Musées de Châlons-en-Champagne veut redonner du sens à son objet. Pour contribuer à l’enrichissement des collections des musées et à leur rayonnement, elle entend développer en 2016 les partenariats et le mécénat qu’elle a initiés en 2015. Parallèlement, l’association milite pour l’attribution du label « Maisons des illustres » au musée Garinet.
 
Des Amis des Musées vigilants

Invitée à l’assemblée générale des Amis des Musées, Mme Schulthess, ajointe au maire en charge de la Culture, a apporté des réponses à une partie de leurs questionnements en les appelant à la vigilance...
 
Quel projet pour Garinet ?

Le Conseil municipal de Châlons a adopté en 2009 le Projet Scientifique et Culturel de ses musées. Il ambitionne de les rénover afin d’en faire un enjeu majeur de la politique culturelle de la ville. Approuvé par le Ministère de la Culture, sa mise en oeuvre attend d’être inscrite sur la feuille de route de la municipalité. Nous en avons extrait deux passages relatifs au musée Garinet.
 
Haute-Mère-Dieu : Des accords maintenus

Place de la République, les panneaux d’information sur la palissade de la Haute-Mère-Dieu font apparaître un photomontage
Abbaye de Toussaints : Patience et longueur de temps…

Le chantier de l’abbaye de Toussaints ne commencera pas ce printemps.
Alerte rouge sur le patrimoine

Dans une lettre adressée le 18 février 2016 au député-maire de Châlons, l’association Nouvelle Catalaunie tire la sonnette d’alarme sur l’épée de Damoclès pesant sur la zone de protection du patrimoine et les anciens quartiers militaires.
 
Conseil de Développement

Après un temps d’hésitation, l’association Nouvelle Catalaunie a accepté de participer au Conseil de Développement de l’agglomération châlonnaise nouvellement créé.

 
Châlons-Reims : La fin d’une idylle

« Vers l’épreuve de vérité ou de force ? », s’interrogeait Le Petit Catalaunien Illustré de l’été 2015 à propos de l’idylle naissante entre Châlons et Reims. Depuis, Chimène s’est fait chimère et l’épreuve de force a sombré dans le néant avec les ambitions des uns et des autres.
 
Crénom de nom !

Quel nom faut-il donner à la nouvelle région née de la fusion de feues l’Alsace, la Champagne-Ardenne et la Lorraine ? Un comité Théodule, créé par le nouveau président de Région, a proposé le 12 mars dernier trois appellations :
 
   

Voir notre page "Dictionnaire des Châlonnais" en suivant ce lien

     
       
       


 

© 2016 Association Nouvelle Catalaunie
Tous droits de reproduction et de représentation réservés