numéro 97 hiver 2016-2017
Tous les numéros et livres publiés depuis 1991...
S'abonner, commander d'anciens numéros ou des livres
 
 

Numéro 97
32 pages

disponible

 

Au sommaire

3 L'édito : en attendant la suite
Histoire du couvent des Augustins : 1ère partie
4 Le couvent des Augustins de Châlons dans Grignon
4 Les Augustins dans Barbat
5 L’ordre des Augustins
6 Des Augustins à Notre-Dame
7 Histoire topographique du couvent
8 De la Monnaie à Jessaint
Hôtel Kyriad : notre dossier
15 Un projet inacceptable
16 Une atteinte à l’unité architecturale
20 Dans l’ombre du permis
Une conclusion logique
21 Les riverains : un oubli ?

Grand Jard
22 L’épreuve de force
24 Où vont aller les eaux du skatepark ?

25 Site patrimonial remarquable : une révision à la hussarde
25 Les 12 typologies proposées
27 Ruelles et impasses médiévales
27 Abbaye de Toussaints : vivement les travaux !
28 SCoT : Un avis réservé mais étayé
29 L’avis rendu par le Conseil de développement
30 Un anniversaire pleinement réussi
32 A lire
32 Opération 25 ans = 25 lampes solaires

Pour vous abonner ou commander d'anciens numéros, rendez-vous sur notre boutique virtuelle

Ce numéro  fait l’objet d’un tirage limité. Il est disponible au prix de 6,50 € dans nos
points de vente habituels et sur abonnement.

 
L'éditorial
de Sabine Schepens

rédactrice en chef

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En attendant la suite

En préparant ce numéro, nous avions en mémoire le précédent perturbé par l’actualité. Elle nous avait contraints de reporter la publication de notre étude historique sur l’ancien couvent des Augustins. Malgré une actualité tout autant chargée, voire bien plus, nous vous en livrons la première partie. Elle bouscule ce que nous savions de son implantation et nous fait découvrir un couvent qui s’est reconstruit sur lui-même en opérant une rotation. Elle lève également le mystère qui entourait une des deux lithographies de Barbat dont la légende prêtait à confusion.

L’actualité, pourtant, nous rappela à notre vocation première, la défense du patrimoine. A peine notre avocat avait-il déposé nos recours contre les arrêtés du maire l’autorisant à bétonner les bassins du grand jard qu’un autre dossier surgit et s’imposa à nous. La construction d’un nouveau blockhaus dans le parc du Castel Marie-Antoinette soulevait une indignation générale. Elle fut accentuée par des propos provocateurs de l’adjoint au maire ayant signé le permis, pour qui « nous devons marquer notre époque de belles réalisations contemporaines ». Ce numéro présente les raisons pour lesquelles l’association Nouvelle Catalaunie a décidé de demander l’annulation de ce permis de construire. Elle rejoint en cela d’autres requérants, dont l’association des Amis du Vieux Châlons.

Le réveil de cette association, née du massacre du quartier Saint-Dominique, est le signe manifeste que notre patrimoine est en danger. Suite au rejet de son recours gracieux, elle devrait également déposer un recours contentieux contre le projet d’aménagement du grand jard. Nos deux associations se sont en conséquence entendues pour rapprocher leurs informations afin de coordonner au mieux leurs actions devant le tribunal administratif.

Le commencement des travaux du grand jard nous a conduit à déposer un référé devant le tribunal administratif. Certains s’étonneront peut-être que nous ne l’ayons pas fait plus tôt, mais une des deux conditions, l’urgence, exigées par la loi pour prétendre demander une suspension des travaux, n’était jusqu’alors pas réunie. Ressenti comme une provocation, le début des travaux a conduit un amoureux des jards à s’y opposer physiquement. Cette initiative personnelle, très médiatisée, nous a conduit à jouer les médiateurs afin qu’il cesse de mettre sa vie en danger sans renier ses convictions. Dans l’affaire, nous déplorons l’inhumanité de la municipalité, plus soucieuse de passer en force que de la santé d’un de ses administrés.

Faut-il s’en étonner ? Non. C’est le fruit d’une culture politique bonapartiste où la concertation avec les potentiels opposants est bannie, comme le montre l’exclusion des associations de l’examen du diagnostic dressé sur le Site Patrimonial Remarquable. Ce comportement a fort surpris les jeunes skatteurs avec qui nous avons discuté lors de ces événements. Ils ignoraient tout des causes de notre opposition et, si nous n’avons pas cherché à les convaincre, nous leur avons apporté les clés pour comprendre ce qu’est un site classé et pourquoi nous nous battons pour protéger le patrimoine afin de le transmettre intact aux générations futures, dont la leur.

En attendant la suite, passez de bonnes fêtes de fin d’année.

Sabine Schepens                  Bruno Malthet
rédactrice en chef                 président de l’association.
 

Le couvent des Augustins de Châlons dans Grignon
Pendant cinq siècles, Châlons a abrité un couvent de l’ordre des Augustins. Commencée en 1292, son histoire se termine en 1791. Louis Grignon nous la brosse dans sa «Topographie historique de la ville de Châlons-sur-Marne». Suivons-le.
Le Couvent des Augustins fut fondé en 1292, disent les pièces authentiques. Cependant...
Les Augustins dans Barbat
Louis Barbat suit les hagiographes châlonnais des siècles précédents, plus soucieux d’enluminer la vie des religieux locaux que de faire surgir la vérité historique. Pour lui, les Augustins tireraient leur origine des frères Duodénaires...
L’ordre des Augustins
Les ermites de saint Augustin relève d’un ordre religieux qui, contrairement aux autres ordres mendiants, n’a pas été fondé par un grand personnage. Il résulte d’une volonté du pape ...
Des Augustins à Notre-Dame
La monographie de Louis Grignon consacrée à Notre-Dame-en-Vaux contient la description d’une pierre tombale provenant du couvent des Augustins.
« Au premier étage de la tour de l’horloge, nous trouvons une pierre blanche qui présente une gravure de petite dimension et une longue inscription en lettres gothiques...
Histoire topographique du couvent des Augustins
Dans son histoire de Châlons, Barbat a publié deux vues du couvent des Augustins, l’une le représentant avec ses dépendances, l’autre lors de sa démolition en 1791. Ces deux vues, divergentes, ne peuvent se comprendre qu’en les rapprochant de deux plans de Châlons où le couvent est représenté. Ils nous font découvrir les évolutions subies par ce couvent aux XVIIe et XVIIIe siècles...
De la Monnaie à Jessaint
A propos des pont et rue de la Monnaie, Louis Grignon nous dit dans sa «Topographie historique de la ville de Châlons-sur-Marne» que « il existait avant la construction de l’hôtel de l’Intendance...
Hôtel Kyriad : un projet inacceptable
Le projet de construction d’un hôtel sur le terrain d’assise du Castel Marie-Antoinette est, patrimonialement parlant, inacceptable. Il a conduit l’association Nouvelle Catalaunie a déposé un recours pour excès de pouvoir devant le Tribunal administratif....
Une atteinte à l’unité architecturale
Les constructions neuves prévues dans le périmètre du site patrimonial remarquable doivent s’insérer dans le bâti existant sans porter atteinte à son unité architecturale. Le projet d’hôtel, quant à lui, lui tourne délibérément le dos...
Dans l’ombre du permis
Tant sur l’avis donné par l’Architecte des bâtiments de France que sur l’instruction du permis de construire plane l’ombre du développement économique auquel le patrimoine devrait être sacrifié, alors même qu’il est un atout à faire fructifier...
Une conclusion logique
« Je pense que les visuels diffusés ne révèlent pas forcément bien ce qui va être fait », déclarait l’Architecte des bâtiments de France dans l’Union du 18 octobre. Si on ne peut que partager ce constat, il n’en va pas de même de la suite de son propos...
Les riverains : un oubli ?
Le plan de coupe nous montre un terrain bien nivelé depuis les allées Paul Doumer jusqu’au boulevard. Or, le terrain, qui correspond aux anciens fossés des fortifications de Châlons démolies au XIXe siècle, est en contrebas de ces deux voies. Fort curieusement, le dossier consultable en mairie ne contient aucun...
Grand Jard : L’épreuve de force
Le 6 décembre 2016, la ville de Châlons a choisi l’épreuve de force en ordonnant le début des travaux du grand jard. Elle se heurte à la résistance d’un amoureux des jards qui, dès 9 heures du matin, bloque le chantier. L’association Nouvelle Catalaunie a saisi le Tribunal administratif afin qu’il ordonne la suspension des travaux  lors de son audience du 29 décembre...
Où vont aller les eaux du skatepark ?
La création d’un skatepark en béton dans un bassin du grand jard va créer une cuvette étanche nécessitant d’évacuer les eaux de pluie. Où ? La réponse du maire aux Amis des Jards n’est pas faite pour rassurer les usagers des bassins voisins…
Site patrimonial remarquable : une révision à la hussarde
Ignorant la loi du 7 juillet 2016 transformant d’office la zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP) en site patrimonial remarquable (SPR), la ville de Châlons a entrepris de réviser, à la hussarde, le règlement de ce dispositif sans associer les associations qui, comme la nôtre, sont à l’origine de cette protection...
Ruelles et impasses médiévales
La ville de Châlons a soumis à enquête publique le déclassement de ruelles et impasses du centre ancien en vue de leur privatisation. L’association Nouvelle Catalaunie a participé à cette enquête et émis un avis...
Abbaye de Toussaints : vivement les travaux !
Avec le retour de la période hivernale, les intrusions et squats se poursuivent dans l’abbaye de Toussaints. Ainsi, début novembre, un couple et un jeune homme ont été vus s’introduire dans les lieux avec une bonbonne de gaz...
SCoT : Un avis réservé mais étayé
En septembre 2016, le Président du Syndicat Mixte du Schéma de Cohérence Territoriale et du Pays de Châlons-en-Champagne1 (SM SCoT) a officiellement saisi le Conseil de Développement (Codev) de l’Agglomération et du Pays de Châlons-en-Champagne afin d’émettre un avis sur le projet de SCoT du Pays de Châlons...
L’avis rendu par le Conseil de développement
Le Conseil de Développement reconnaît unanimement l’utilité de la démarche et la nécessité d’un document de planification tel que le SCoT sur son territoire. Néanmoins, il en ressort un sentiment d’inachevé...
Pour consulter le rapport et l'avis du Codev de Châlons-en-Champagne sur le SCoT, suivre ce lien. (427 ko)
Pour consulter les annexes, suivre cet autre lien.
(2.13 Mo)
Un anniversaire pleinement réussi
Le 26 novembre dernier, l’association Nouvelle Catalaunie et le Petit Catalaunien Illustré fêtaient leur 25e anniversaire. De l’aveu même des participants à ces festivités, il fut particulièrement réussi. Le discours prononcé à cette occasion fait l'objet d'un numéro 96-2 disponible en suivant ce lien.
Opération 25 ans = 25 lampes solaires pour Bobo
Les actions au profit de Bobo sont une constante de l’association Nouvelle Catalaunie. A sa naissance en 1991, la vente de son 1er numéro a été reversée au comité de Jumelage Châlons-Bobo. Ses deux hors-séries « Si Bobo m’était conté » et « La Tradition Bobo » ont permis de financer son opération «Dicos pour Bobo» et un atelier pour adultes handicapés. Pour son 20e anniversaire, elle a offert une statuette ancestrale Bobo au musée de Châlons. Pour son 25e anniversaire, elle lance son opération « 25 ans = 25 lampes solaires pour Bobo »....
© 2016 Association Nouvelle Catalaunie
Tous droits de reproduction et de représentation réservés