En flânant dans Châlons
Tous les numéros et livres publiés depuis 1991...
S'abonner, commander d'anciens numéros ou des livres
 
 

Hors-série
novembre 2016
60 pages
13,50 €


 

 

Extraits du sommaire

 

Ce hors-série se compose de 5 récits.

 

 Un petit tour ban Saint-Pierre

Place du Marché au blé

Le quartier des Augustins

La rue de l’Autre Monde

Rue Lochet et ses alentours


Ce numéro fait l’objet d’un tirage limité. Il est disponible  au prix de 13,50 € dans nos points de vente habituels. et sur commande

Pour vous abonner ou commander d'anciens numéros, rendez-vous sur notre boutique virtuelle
 

 

 
Présentation
par Bruno Malthet

 

Flâneries dans les rues de Châlons

Roger Canard nous a quitté il y a dix ans, le 26 octobre 2006, en laissant plus d’une centaine d’histoires et récits. Le Petit Catalaunien Illustré en a publié 45, dont 14 « Histoires de Catalaunie » réunies dans un numéro hors-série sorti à l’occasion du 10e anniversaire de l’association Nouvelle Catalaunie. Roger Canard éditait ses histoires et récits sous forme de petits livrets composés de feuillets volants tapés, pour la plupart, à la machine à écrire – il ne se mit que tardivement à l’informatique et raconta ses mésaventures avec les « Horlas » – qu’il diffusait à ses amis et visiteurs. Entre les feuillets, il insérait des illustrations qui, au fil des photocopies, ont souvent perdu de leur fraîcheur.

Il les avait « écrites sans prétention à l’intention de [s]es petits enfants pour les aider à mieux connaître leur ville et leur apprendre que dans la vie rien n’est jamais acquis définitivement, que tout est fluctuant, sans cesse remis en question et que tout ne peut s’acquérir que par le travail », m’écrivait-il le 29 août 2000 en me transmettant deux nouveaux récits qui, comme les autres, « pourraient être utiles à certains », c’est-à-dire à nos contemporains et aux générations futures.

Parmi les textes non publiés figure une série de récits où Roger Canard nous invite à le suivre « en flânant dans Catalaunum », autrement dit dans les rues de Châlons. Plus d’une fois, il m’exprima son regret qu’ils ne puissent trouver place dans un numéro du Petit Catalaunien Illustré. Leur longueur et la nécessité de les illustrer ne se prêtant pas à un tel exercice, il me suggéra de réaliser un nouveau numéro hors-série. Sa disparition ne permit pas d’avancer plus avant sur cette idée qui, toutefois, resta gravée dans un coin de ma mémoire.

L’idée reprit corps lorsque, avec son fils Daniel, j’entrepris d’inventorier l’ensemble de l’œuvre de Roger Canard pour sélectionner un corpus de récits inédits. Ses flâneries dans Châlons m’interpellèrent : étaient-elles encore d’actualité, sachant que deux d’entre elles sont datées de 1997 et 1998 et que les autres leur sont contemporaines ? Depuis, l’urbanisme a modifié quelques unes des stations auxquelles elles nous invitent. Au fur et à mesure de la numérisation des récits et de leur conversion en fichier texte, une évidence se fit jour : loin d’être un obstacle, ce décalage donnait encore plus de force aux récits de Roger Canard. Avec 20 ans de recul, ils nous permettent de mesurer l’ampleur de ces modifications que j’ai cru utile de signaler dans les notes et légendes des illustrations.

Ce numéro hors-série reprend le texte intégral de ces flâneries. Seule la mise en page a été modifiée et intègre des intertitres permettant de souligner le rythme intérieur des récits. Sous d’apparentes digressions, ce rythme rappellera bien des souvenirs à ceux qui, pensant lui rendre une petite visite, succombaient à l’art de Roger Canard de nous conter, des heures durant, les mille et un détails enchevêtrés de ses histoires. Quant aux illustrations, elles suivent l’esprit de celles qu’il avait choisies en s’appuyant sur les œuvres originales ou la réalité actuelle lorsque leur qualité ne permettait pas de les reproduire. Le tout avec un seul objectif : permettre au lecteur de flâner sur les pas d’un narrateur hors pair conciliant histoire et patrimoine pour mieux lui transmettre son amour de Châlons.

Bruno Malthet

Un petit tour ban Saint-Pierre
4 La place des Buttes
5 Vieux murs
5 Rue Saint-Eloi
6 Rue Just Berland
7 Un maire bâtisseur
8 Rue de Terline
8 Allées Paul Doumer
9 Un salut à nos vaillants arbalétriers
10 Les Riz-Grain-Sel
11 Place du Marché au blé
(Aujourd’hui Place de la République)
11 Les Quatre-Vents
12 Les parapluies Artige
12 La fureur de l’intendant
13 Une place centrale
14 Rue des Lombards
14 Une ville souterraine
15 Des caves médiévales
16 Une halle à la place de Saint-Alpin
16 Sauver Saint-Alpin !
17 Détruire et enlaidir...
18 Autour du puits à la chaîne
20 La rue de l’abbé Lambert
21 Une ruelle d’aisance
21 La place du puits aux chardons
22 Place au béton !
22 L’auberge de la Vache
23 Une plétore d’hostellerie...
24 ... devenues de grands hôtels
25 Le pilori
25 Un spectacle permanent
26 Un emplacement délaissé
26 Nostalgie du passé
27 Une solution bâtarde
28 Le quartier des Augustins
28 Une rue pour méditer
29 Le couvent des Augustins
29 Le message des Augustins
30 De belles surprises
31 Souvenirs de la Belle Epoque
rue des Augustins
31 La rue de Chastillon
32 La bassinerie
32 Nicolas de Chastillon
33 Des immeubles remarquables
34 Vue du pont de Jessaint
34 La noyade des couperons
34 Un golf à la Préfecture
35 Le cours d’Ormesson
36 Ormes et marronniers
36 L’arche Mauvilain
37 Un lieu de mémoire
37 Un charmant hôtel
38 Jean-Baptiste de Pinteville
38 Vers le Mau
39 La rue de l’Autre Monde
(aujourd’hui rue Titon)
39 La rue du bourreau
40 Les ondes maléfiques du bourreau
41 Le meuble du bourreau
41 Rue Eustache de Conflans
41 Une plaque mémorielle
42 De petites maisons typiques
42 La clinique Titon
43 Un curieux mariage
44 Un éminent praticien en avance
sur·son temps
44 Le n° 44 à la Belle époque
46 De nouveau une clinique
47 Un patrimoine à l’abandon
47 La clinique Janvier incendiée
48 Une difficile et imparfaite reconstruction
49 Un visionnaire rue Titon
50 Rue Lochet et ses alentours
50 Un quai contrarié...
50 ... devenu la rue Neuve
51 Lochet : un enfant du pays...
51 ... général d’Empire...
51 ... mort à Eylau
52 «Un homme que j’ai connu trop tard»
53 «Une lettre du maréchal Davoust»
53 Visite de la rue Lochet
54 Un détour rue Gobet-Boisselle
55 Une mini tour Eiffel
55 L’ancien hôtel des Postes
55 Le couvent des Cordoliers
56 Patrimoines perdus
57 Un ensemble harmonieux
57 500 ans d’histoire
58 Place de la Libération
59 La «patate»
 
 
 
 
 

.

 

 

© 2016 Association Nouvelle Catalaunie
Tous droits de reproduction et de représentation réservés